Printemps en Mediterranée

Publié le par MRAP Dunkerque

  Printemps  en Méditerranée.

par un militant du MRAP de Dunkerque

 

 Albert Camus « l’africain »  aurait  aimé  sans doute  la révolution des jeunes  d’Egypte et de Tunisie. Il l’aurait sans doute  laissé se déployer dans sa fulgurance. (1)

Il n’aurait  sans doute pas agité  le spectre de l’anarchie  comme certains  aujourd’hui  agitent le chiffon  rouge de l’islamisme.

   

Le mot d’ordre « dégage »  entendu  sur la place Tahrir et les rues de Tunis  est parfaitement, purement, radicalement  foucaldien. Il pointe  en effet, sans accompagnement idéologique le pur rapport du sujet au pouvoir. « L’homme qui se lève  est finalement sans explication », disait  Foucault. «  La révolte tire d’elle-même sa vérité ». (2)

 

« Le mal ne m’étonne pas » disait  De Castillo, « ce qui m’étonne c’est qu’au  cœur des cruautés ,des hommes se lévent pour dire non ». Le problème alors, disait Paul  Ricœur n’est plus de savoir d’où vient le mal, mais comment le combattre.

 

Et après ? Après avoir enterré les milliers de martyrs, nettoyé et repeint la place Tahrir, que va-t-il se passer ?

Accueillons d’abord le printemps avant de nous projeter  en hiver. Une jeunesse  s’est mobilisée sans violence avec un courage inouï et par la seule force de sa  révolte a fait basculer trois dictatures. Elle peut être fière de cette liberté retrouvée. Ne  boudons  pas notre  plaisir.

 Et après ? Camus   aurait sans doute conseillé  aux jeunes «  la mesure », en  leur disant   ce que son père «  Cormery »  disait : « Un homme ça s’empêche »(1).Aucune fin ne justifie les moyens, L’homme qui se révolte doit être aussi celui qui se résiste.

Beaucoup de révolutions ont échoué  pour n’avoir pas entendue ce conseil.

La française, en premier qui, à cause de la terreur  a fait la promotion de l’empire et de la  « restauration ». Prés d’un siècle  de replis  réactionnaires  avant  de retrouver  la République et la Démocratie.

Lactance , humaniste latin  au  3éme siècle ,disait déjà  qu’en toutes circonstances  l’homme doit faire preuve d’humanité. Même poussées  par une faim extrême, les bêtes sauvages  n’en épargnent pas  moins les animaux de leur espèces.les loups  ne se mangent pas entre eux. «  Combien plus l’homme se doit il d’épargner l’homme son semblable  et l’aimer ».

Tandis que le vent de révolte  a gagné  en Lybie  et  embrase    la Syrie  et  le Yémen,  l’heure n’est pas au bilan  mais au soutien  de tous les peuples du monde, de leur opinion publique  pour  que de nouveaux printemps  fleurissent  tout autour de la méditerranée  et plus loin dans le golfe  persique et les autres continents. Pour que la solidarité  internationale  soutienne les nouvelles  démocraties et que triomphe la Liberté retrouvée. 

 

« J’opte pour le salut ! », « Les  révolutions : la  tunisienne du jasmin et l’égyptienne de Midan al Tahrir , sans oublier la libyenne inaugurent sans doute une nouvelle ère arabe. Elles viennent d’acter la volonté populaire de se mettre debout et penser le monde par soi même. En quelques jours, l’arabe se découvre capable de volonté, de résistance ; il se  sent utile, il refait société, il se pense capable de décider du monde dans lequel il aimerait vivre. Il se veut capable de juger ses dirigeants et leur intégrité, de contester leurs choix et leurs alliances, et notamment avec  un occident qui devrait se presser de mettre fin à la politique des « deux poids, deux mesures » concernant la question palestinienne et son traitement injuste et humiliant pour tous les arabes….Quelque soit l’avenir de ces révolutions, il est sûr que désormais l’arabe, où qu’il soit, vient de récupérer sa dignité et l’estime de soi. C’est déjà beaucoup. (3)


             Texte écrit par un militant du MRAP de Dunkerque le 26 Octobre 2011                                       


(1)  Albert Camus : « Le premier homme »

(2) Jean Birnbaum : Le monde  magazine  n° 75.

(3) Nabil El-Haggar : universitaire

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article