Plainte pour propos racistes contre la mairie de Petite Synthe - Dunkerque

Publié le par MRAP Dunkerque

Une plainte dénonçant des propos racistes déposée contre l'état civil de Petite-Synthe

vendredi 16.10.2009, 05:02 - La Voix du Nord

 

Nouredine Si Abdallah a porté plainte pour discrimination raciale après un passage douloureux à l'état civil de Petite-Synthe.

|  DISCRIMINATION |

« On n'est pas en Algérie ici, ce n'est pas le père qui a le droit sur les enfants. Vous vous rendez compte, monsieur, si un papa enlève son enfant pour partir en Algérie ...

 

 ». Nouredine Si Abdallah dit avoir été reçu de cette manière lorsqu'il s'est rendu à l'état civil de Petite-Synthe, le 7 septembre.

Il était venu se renseigner sur une demande de délivrance de la carte d'identité de sa fille âgée de 16 mois, formulée par son ex-compagne, sans en avoir été informé. Le couple est séparé et le juge des affaires familiales a attribué une autorité parentale conjointe.

Pour prouver sa bonne foi, Nouredine Si Abdallah revient le lendemain avec le jugement du tribunal de grande instance. Il prétend qu'on lui a rétorqué : « Ce n'est pas une décision de justice, ça. Vous n'avez aucun droit sur votre fille », précisant que son dossier était marqué en rouge et qu'il ne fallait pas lui donner les papiers, même s'il le demandait.

Il a porté plainte auprès du procureur de Dunkerque le 2 octobre pour discrimination raciale. « Ce n'est pas acceptable d'entendre des propos pareils de la part d'un service public. Parce que je m'appelle Si Abdallah, je serais un kidnappeur d'enfant et je n'aurais pas le droit de m'informer sur les papiers d'identité de ma fille sur laquelle j'ai une autorité parentale partagée ? », s'énerve Nouredine qui précise : « Je suis Français, né à Denain, parfaitement inséré dans la société. Je travaille comme ingénieur à Dunkeque. Mais il faut croire que lorsqu'on s'appelle Si Abdallah, vous êtes coupable de délit de sale gueule », poursuit le Dunkerquois. Il a aussi envoyé une lettre à Michel Delebarre, le maire de Dunkerque.

« On m'a présentédes excuses »

Une enquête a été diligentée en interne sur les faits dénoncés. Danièle Beele, responsable du service de l'état civil de la mairie de Dunkerque, a reçu le plaignant mercredi soir, avec la chef du service à la mairie annexe de Petite-Synthe. « Cette entrevue s'est très bien déroulée. On m'a présenté des excuses à maintes reprises. Bien sûr, la mairie a cherché à dégonfler le conflit m'affirmant que des sanctions seraient prises. Mais le mal est fait et je ne retirerai pas ma plainte auprès du procureur », explique le père de famille.

Contactée, Danièle Beele dit avoir « explicitement » reconnu en face du plaignant qu'il y avait eu un dérapage. « Nous avons dit à M. Si Abdallah que nous déplorions cette attitude. Une procédure en interne est en cours et elle va suivre la voie hiérarchique normale à travers une enquête et un rapport », conclut Danièle Bele. •

 

ALEXIS CONSTANT

Publié dans Local

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aziz 03/11/2009 18:53


En plus dans un lieu de la république,il faut impliqer la justice


Yahya 20/10/2009 09:50


Racisme à l'état primaire !!!